Livraison rapide en 2 à 3 jours et GRATUITE sur toute commande de plus de 100$ !
0

Votre panier est vide

Total: C$0.00

Aucun produit n'a été trouvé...
SOLDES Liste de Naissance Programme récompense

8 tendances dans l’assiette des tout-petits en 2020

  • Publié le
  • Par Annie Lafrance
  • 0
8 tendances dans l’assiette des tout-petits en 2020

La bouffe n’a jamais autant fait jaser. De nouvelles tendances alimentaires émergent afin de favoriser notre santé, mais aussi notre portefeuille et nos valeurs. Qu’en est-il de l’assiette des tout-petits? Doit-elle s’adapter aux nouveaux courants? Voici 8 tendances qui peuvent très bien s’intégrer au menu des enfants.

Tendre vers le végétalisme

Le végétalisme est sur toutes les lèvres. Assurément la tendance la plus marquée, elle exclut de son alimentation tous les aliments issus des animaux. Dans son sillage, est apparu le flexitarisme qui encourage à diminuer sa consommation de protéines animales plutôt que de les bannir totalement.

Or, une alimentation végétarienne ou végétalienne peut combler les besoins de l’enfant si elle est riche en énergie, équilibrée et variée, indique le site Naître et grandir. "En variant les sources de protéines végétales (légumineuses, tofu, produits céréaliers, noix, tempeh, etc.) au cours de la journée, vous faites en sorte qu’elles se complètent entre elles."

 

Manger cru

Initié en Europe, le mouvement « Cook It Raw » a été lancé par des chefs afin de faire la promotion du cru comme étant une garantie du goût « vrai ». Ainsi, les aliments n’ayant pas subi de transformation ou d’altération durant la cuisson conserveraient leurs qualités nutritionnelles.

La tendance pour le cru semble avoir un écho jusqu’en Amérique du Nord. C’est aussi la meilleure façon de faire découvrir de nouveaux fruits et légumes, mais aussi d’autres aliments, aux tout-petits.

 

Acheter local

Acheter, c’est voter, dit-on. Manger l’est également. Les aliments du Québec gagnent en popularité pour plusieurs raisons : d’abord pour encourager l’économie de proximité, mais aussi pour l’authenticité des produits. Selon les récents sondages, il semble que le local l’emporte désormais sur le bio.

 

Introduire les aliments allergènes

Arachides, noix, œufs, etc. : quand doit-on introduire les aliments allergènes? La réponse a changé l’an dernier : la Société canadienne de pédiatrie recommande désormais d’introduire les aliments allergènes solides chez tous les enfants (même ceux à haut risque) vers l’âge de six mois (mais pas avant l’âge de quatre mois), ou dès qu’ils sont prêts à consommer des aliments solides.

Selon les plus récentes études sur le sujet, retarder la consommation de ces aliments ne préviendrait pas le développement d’une allergie alimentaire chez le nouveau-né.

 

Ajouter du (bon) gras

Oubliez le régime cétogène (ou keto): pour bien grandir, bébé a certes besoin de gras. Mais de bons gras.

Les bons gras contenus dans le lait, le yogourt, le fromage, le poisson gras, les œufs, les avocats et plusieurs autres aliments participent à la croissance de l’enfant et à la construction de son cerveau. Privilégiez-les! 

 

Déposer le repas au centre de la table

Comment arriver à ce que l’enfant mange toute son assiette? En le laissant se servir. Voilà l’approche de la nutritionniste Sandra Griffin, alias Maman mange bien, que nous suivons sur les réseaux sociaux.

En déposant le repas au centre de la table, chaque enfant (qui mange des morceaux de façon autonome) peut ainsi choisir les aliments et la portion qu’il désire manger. Il a aussi la possibilité de se resservir au besoin.

Dans le même style, les tout-petits aiment aussi la mode des boîtes Bento, qui "déconstruit" les lunchs traditionnels. L'avez-vous essayée?

 

Favoriser l’autonomie avec la DME

DME : trois lettres qui bousculent depuis quelques années la parentalité et les livres de nutrition pour bébé. Gagnant en popularité, la DME signifie la diversification alimentaire menée par l’enfant.

Avec l’alimentation autonome, l’introduction des aliments complémentaires se fait sous forme d’aliments en morceaux, et non en purée. De plus, selon cette approche, les parents ne nourrissent pas leur bébé à la cuillère. C’est plutôt le bébé qui prend les aliments avec ses mains pour les porter lui-même à sa bouche.

 

Diminuer le gaspillage alimentaire

Une carotte un peu flétrie? Bébé ne mange pas son repas? Saviez-vous que nous jetons en moyenne 27$ par semaine de nourriture aux ordures. Ce n’est pas surprenant que la réduction du gaspillage alimentaire soit désormais une priorité pour plusieurs familles et une tendance pour 2020.

Besoin de conseils, de recettes et de trucs pour réutiliser les aliments et pour conserver les produits frais plus longtemps? L’organisme les AmiEs de la Terre de Québec vient tout juste de lancer le livre Sauve ta bouffe. À lire!  

photo Annie Lafrance

 

À table!

Le repas est certainement plus agréable pour les enfants avec des ustensiles, de la vaisselle et des accessoires spécialement conçus pour les petites mains parfois maladroites. En plus d’être résistants et facilement lavables (on aime!), ces accessoires permettent à l’enfant de développer son autonomie et sa dextérité.

Voici nos plus récents coups de cœur vus à la boutique Charlotte et Charlie:

 

Votre mini sera propre avec cette magnifique collection de bavoirs en silicone. Conçus en Suède, les bavoirs Mushie sont à la fois confortables, pratiques et faciles à nettoyer.

 

Marre des ensembles de plastique? Optez pour le silicone, qui ne s’use pas et ne décolore pas. Ces ensembles premiers repas de Ezpz utilisent la succion pour maintenir en place le napperon et le bol tout-en-un, évitant ainsi les dégâts.

 

Les tout-petits aiment mettre la main à la pâte. À l'aide de ce couteau Justenbois, il pourra participer à la préparation des repas, en toute sécurité. 

Favorisez l'autonomie de bébé avec les ustensiles Grabease, les plus sécuritaires et faciles à tenir sur le marché! Il pourra ainsi manger seul et vous imiter lors du repas.  

Voici la chaise haute de la prochaine génération! Devancez les tendances avec la chaise Nomi, qui grandira avec bébé, et ce, dès les premiers jours de sa vie. Le plus : elle est faite à 100% de matériaux recyclables et renouvelables.

 

L'assiette en bambou pour bébé Lässig se distingue par sa fonctionnalité, son design attrayant et ses matériaux durables. Votre tout-petit appréciera ses repas avec ces assiettes aux motifs délicats.

 

Vous trouverez une foule d'articles pour la cuisine et les repas des tout-petits chez Charlotte et Charlie. Consultez cette section pour les dénicher. 

Et bon appétit! 

 

Photo de couverture: Oli&Carol

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires